Les Cérémonies immobiles

Featured

Retour des « cérémonies immobiles » avec une première image de Sixtine.
Elle porte un headpiece de ma création et a été d’une patience d’ange pendant cette prise de vue très longue, car éclairée uniquement à la bougie.

La suite de la série arrivera sans doute en janvier seulement, car le mois de décembre est pour moi une période de « boulot alimentaire » assez intense :)

Share

Haïku décembre

Le Haïku de décembre, incarnée par la belle Anaïs, est paru dans le Bazart agenda de décembre.
Nous ne savons pas encore si notre collabortion va se poursuivre sur 2015. Quoiqu’il en soit, j’ai de mon côté très envie de poursuivre le ping-pong créatif avec Blaise :)

Share

Golem à la Fabrique

Un shooting que j’ai mis un certain temps à post-traiter, car entre temps j’ai eu plein de missions « alimentaires » et donc prioritaires :)
Il y a deux mois, donc, j’avais rendez-vous avec mon collègue et ami Futuravapeur à la Fabrique, un ancien collège transformé en friche artistique. Une de ses voisines d’atelier, Adey, une talentueuse pochoiriste, me parle d’une salle de sciences naturelles quasiment en l’état juste à côté, et me dit que je peux venir y faire des photos quand il me chante.

Chance, tout le monde est dispo rapidement, et en intérieur, nous ne sommes pas soumises aux conditions climatiques :)

fabrique-sallebiologie-3
Résultat, un shooting très hors norme dans la série, un petit côté film d’horreur des années 80 qui a ravi les filles (et moi aussi, hein !), et l’occasion de tester la machine a fumée lourde bricolée en septembre.

fabrique-sallebiologie-7
Pour voir la série entière (7 images), cliquez içi.

Share

Haïku Novembre

Pour incarner le texte de Blaise Nada, j’ai demandé à Marie, danseuse gracile au visage d’infante, de bien vouloir jouer le jeu.
Sur le thème de ce mois, je flirte avec le thème des cérémonies immobiles qui m’est cher en ce moment.
Vous trouverez la femme-bougie en dernière page de Bazart agenda dans tous les lieux de culture, les café et les bons resto de Haute et Basse-Normandie.

Share

Trash Ballerina

Parfois j’ai des images qui s’imposent à moi de façon persistante et il faut que je les réalisentpour me les sortir de la tête. Je gambergeais depuis un bon mois sur cette ballerine au visage et aux pieds bandés, des des tons beige sale…
Faire tremper des bandes et un vieux corsages dans du thé m’a pris peu de temps.
Une amie de passage à la maison était partante pour servir de cobaye.
Une chance pour moi, elle a un corps de danseuse et elle a longtemps été modèle.

Je suis contente de cette série… j’ignore pourquoi (et je ne veux surtout pas le découvrir) mais je pense que je n’en ai pas fini avec cette thématique de visage bandé :)

Share